Choisir son chaton : ce qu'il faut savoir

Voilà longtemps que vous rêvez de cette petite boule de poils et vous voilà aujourd'hui décidé : vous allez adopter un chaton ! Beaucoup de bonheur en perspective, à condition toutefois d'avoir mis toutes les chances de votre côté ! Ne vous précipitez pas et prenez le temps de vous poser certaines questions avant de faire votre choix.

Chaton de race ? Mâle ou femelle ?

Pour trouver votre future petit compagnon, plusieurs possibilités : choisir une race de chat et acquérir un chaton dans un élevage ou recueillir un chaton dans un refuge. Ce choix est totalement personnel et vous appartient.

Si vous optez pour un élevage, posez vous dans un premier temps la question de la race. Choisissez un chat qui puisse s'adapter à votre mode de vie. Mais ne vous y fiez pas trop ! Les standards de race ne sont que des indications générales. Au sein d'une race décrite comme miauleuse, on peut trouver de grands muets et de grands timides dans une race dite pot de colle. N'ayez pas de trop grandes attentes par rapport à ces descriptifs. Même s'il est vrai que l'on retrouve souvent des similitudes comportementales entre chats de même race, on trouve aussi des individus qui ne collent pas du tout à leur étiquette ... Ce n'est pas l'appartenance à une race qui définit le tempérament d'un chat mais plutôt ses conditions de développement au sein de son élevage ou sa famille. Chaque chat est unique et a son caractère propre, pas forcément en adéquation avec les descriptions des livres.

Faites donc votre choix en connaissance de cause. Rendez-vous à des expositions pour mieux voir ("en vrai") les chats qui vous attirent et discuter un peu avec les éleveurs pour vous faire une idée un peu plus réaliste.

Si la race vous est indifférente, vous pouvez adopter un petit "bâtard". Faites le tour des refuges, regardez les annonces chez le vétérinaire, dans les journaux, les chats à adopter, cela ne manque pas !

Vous savez quel type de chat vous voulez mais reste une question existentielle : mâle ou femelle ? Là encore, c'est un choix complètement personnel. A bas les idées reçues : les femelles ne sont pas plus câlines, les mâles pas plus agressifs, le sexe ne définit en rien le tempérament, c'est toujours avant tout une question d'individualité et de conditions de développement ! Dans tous les cas, il faudra penser à faire stériliser votre chat avant l'âge adulte. Cela évitera le marquage urinaire du mâle et réduira les risques d'accidents s'il sort à l'extérieur (moins de bagarres avec les matous du voisinage). Cela évitera les portées indésirables de la femelle et les nuisances dues aux chaleurs répétitives (miaulements nocturnes notamment). Sans compter que cela évitera de gonfler encore un peu plus les effectifs des refuges avec des chatons dont personne ne veut ...

L'importance du choix de l'élevage
Vous savez quel chat vous voulez, maintenant reste à le trouver. Dans le cas d'un chaton de race, le choix de l'élevage est primordial. En effet, c'est au cours de ses premiers mois de vie que le chaton va découvrir le monde et se créer son propre monde de référence. On parle d'homéostasie sensorielle. A partir du niveau de stimulation rencontré durant son développement, le chaton se construit son propre seuil de tolérance. Ainsi, si le chaton s'est développé dans un milieu riche en stimulations, il aura un seuil élevé. A l'inverse, un chaton qui n'a connu que très peu de stimulations aura un seuil très bas et sera bousculé émotionnellement par presque tout ! C'est la richesse des stimulations du milieu de développement précoce qui façonne l'équilibre du chaton.

C'est pourquoi il est capital de choisir un chaton qui aura connu un niveau de stimulation équivalent à ce qu'il rencontrera dans sa vie d'adulte (un chaton élevé dans un élevage en pleine campagne qui n'a connu qu'un niveau très bas de stimulation - peu de bruits, peu de personnes rencontrées, etc - aura de grosses difficultés à s'adapter à une vie de famille citadine tant le niveau de stimulation est différent). De même un chaton qui aura grandi avec un accès à l'extérieur deviendra difficilement un chat d'appartement épanoui. Idéalement, le chaton doit rencontrer et voir de nombreuses choses (mais pas trop, toujours en adéquation avec ce qui l'attend dans sa famille d'adoption) et les expériences réalisées doivent être positives (si la première sortie en voiture se passe très mal, il y a peu de chance que vous obteniez un adulte serein en voiture).

Pas de précipitation donc, visitez les élevages et discutez avec les éleveurs. Les chatons connaissent-ils les bruits de la maison (casseroles, aspirateur ...), sont-ils habitués à la voiture, sortent-ils dehors ? Fuyez les élevages où l'on vous refuse les visites et où l'on refuse de répondre à vos questions. Observez les chatons ensemble et vérifiez également que la mère peut rester avec eux.

Dans le cas d'un refuge, il est évidemment plus difficile de connaître le passé de l'animal et ses conditions de développement. Faites avec les informations que vous pouvez obtenir. Observez le chaton, renseignez vous sur ses habitudes, ce qui lui a été présenté au refuge et ce qu'il a connu depuis qu'il est là bas.

Age d'adoption, socialisation et familiarisation

Il est capital que le chaton puisse rester avec sa mère et sa fratrie pendant au moins 8 semaines, c'est le minimum légal en France. Cependant, l'idéal, si le milieu d'élevage est correct, est de ne pas adopter le petit avant l'âge de 12 semaines.

Cette période est en effet capitale puisque c'est celle de la socialisation. Le chaton, au contact de sa mère et sa fratrie apprend  les codes de communication de son espèce et les auto-contrôles : au cours des jeux, il apprend à retenir sa morsure et à rétracter les griffes. Il apprend également à s'arrêter.

La mère, en plus d'être un bon régulateur, doit être équilibrée et sociable avec les humains. Il ne faut pas oublier que ses petits auront tendance à se comporter de la même façon qu'elle : si elle fuit les humains, elle apprend involontairement à ses chatons qu'il faut les craindre et ils risquent de se montrer craintifs.

Cette période est aussi celle de la familiarisation aux autres espèces et notamment à l'humain. Le chaton qui aura rencontré des humains de tous types (enfants, personnes âgées, hommes, femmes ...), à condition que les expériences soient toujours bonnes, pourra appréhender les rencontres avec des inconnus beaucoup plus facilement qu'un chaton qui n'aura vu que l'éleveur pendant son début de vie. De la même façon, l'amour des chats pour les autres animaux et notamment les chiens n'est pas inné ! Si vous avez un chien, mieux vaut choisir un chaton qui y a été familiarisé afin de mettre le maximum de chances de votre côté !
 
Le grand moment est arrivé

Vous avez choisi l'élevage ou le refuge idéal, vous voilà devant une portée d'adorables boules de poils mais ... lequel choisir ? Ils sont tous tellement mignons ...

Et si vous en preniez deux ? En effet, le chat n'est pas un animal aussi solitaire que sa réputation l'entend et il en souffre beaucoup. Aucun chat n'est heureux de passer de longues journées seul, sans aucune stimulation pour s'occuper. Evidemment, s'il peut sortir, c'est différent, mais s'il passe sa vie seul en appartement, réfléchissez-y ! A deux, ils auront toujours une source de stimulation et vous éviterez sûrement ainsi de nombreux problèmes, la majeure partie des difficultés découlant souvent de ce manque d'activité. Rien ne garantit qu'ils deviennent, une fois adultes, les meilleurs amis du monde mais s'ils grandissent ensemble, il y a de fortes chances pour que cela se passe bien !

Au sein d'une même portée, vous observerez des personnalités bien différentes. Voyez avec l'éleveur ou le personnel du refuge quel chaton vous correspondrait le plus, ils connaissent en général bien leurs animaux. Pour le reste, c'est à vous de décider. C'est bien souvent le coup de coeur qui vous aide à choisir votre futur compagnon !

Si vous le pouvez et si l'éleveur est d'accord (un bon professionnel l'acceptera sans problèmes), rendez plusieurs visites à votre futur chat avant de venir le récupérer définitivement. Cela lui permettra de s'habituer à vous avant d'être arraché à sa fratrie ... Le jour J, cela ne pourra que l'aider : le traumatisme de la séparation sera moindre si le chaton connais les personnes avec qui il part. C'est le début de longues années de bonheur !



Copyright © 2014. Tous droits réservés.Lien vers le site chien
Ajouter ce site à vos favoris