Le chat câlin

Bien souvent lorsque nous adoptons un chat, c'est dans l'espoir de le voir dormir sur nos genoux tous les soirs devant la télé et venir se frotter et ronronner à volonté toute la journée. Nous sommes nombreux à rêver du chat câlin parfait, mais le chat justement, qu'en pense-t-il ? Et pourquoi certains chats sont-il si peu "câlin" ?

Nos attentes affectives

Avant toute chose, il nous faut ouvrir les yeux sur une réalité : quand nous adoptons un chat, nous avons des attentes affectives très (trop !) importantes. Nous le voulons gentil, affectueux, pot de colle ou au contraire relativement distant. Nous voulons qu'il dorme avec nous, qu'il vienne se coller sur nos genoux tous les soirs, nous voulons pouvoir le prendre dans les bras quand nous en avons envie ... Sans jamais lui demander son avis !

Si pour nous, tous ces contacts sont plutôt recherchés et appréciés, ils ne le sont pas forcément pour l'animal. Chaque chat à son propre tempérament et en fonction de ses goûts et de ce qu'il a vécu dans son développement précoce, il est plus enclin ou non à tolérer ces "débordements affectifs" que nous déversons sur lui. C'est une réalité qu'il faut connaître et accepter quand on adopte un chat : certains apprécient les contacts tactiles, d'autres les tolèrent simplement, et d'autres encore les évitent carrément et préfèrent d'autres types d'interactions. Apprendre à connaître son animal et à respecter ses envies est primordial pour établir avec lui une relation de confiance, agréable pour vous, comme pour lui.

Les besoins du chat

Certains chats sont plus tactiles que d'autres, c'est à nous d'adapter nos comportements par rapport à leurs tempéraments. Avant toute chose, il est important de laisser le choix à l'animal et ne pas lui imposer des contacts dont il n'a pas envie. Ce n'est pas une peluche mais un être vivant : comme vous, certains jours il sera moins patient, d'autres il sera particulièrement présent. Il faut apprendre à le respecter et pour cela, il faut connaître la véritable signification de ses comportements.

Lorsqu'un chat vient se poser sur vos genoux, il ne recherche pas forcément les caresses mais peut tout simplement vouloir profiter de votre présence et votre chaleur, sans se faire tripoter pour autant. De même, lorsque l'animal se repose, il n'aime pas être dérangé et envahi par des caresses imprévisibles. Si pour nous, il n'y a rien de plus agréable que de faire une petite pause pour aller caresser le chat allongé sur le divan, pour lui cela reste des contacts subits et envahissants. Imaginez vous en train de dormir et que l'on vienne vous voir toutes les deux minutes, vous apprécieriez ? Encore pire, il déambule tranquillement dans la maison et vous surgissez avec votre folle envie de câlin. Sans prévenir, vous le soulevez et le prenez dans vos bras. A-t-il vraiment le choix ? Peut-il dans ces conditions apprécier ce contact ?

Comprendre ses signaux

Un chat qui n'a pas envie de contact peut vous le faire comprendre de différentes manières : il peut repousser votre main avec la patte, s'éloigner de quelques centimètres ou carrément quitter la pièce. De nombreux signaux peuvent vous indiquer son agacement : sa queue s'agite et frappe le sol, il est parcouru de frémissements sur le dos, il tourne la tête et les oreilles en direction de votre main, se lève et se rassoit au même endroit, se lèche ou lèche votre main (ne prenez pas ça pour un "bisou", c'est au contraire une demande d'apaisement, l'équivalent d'un "je commence à en avoir marre, arrêtes s'il te plait, sinon !) ... L'ultime étape étant la morsure, si vous n'avez toujours pas compris les signaux envoyés auparavant.

De nombreux chats ne sont pas compris dans ce qu'ils expriment et les conséquences peuvent être variées : le chat mord de plus en plus facilement car c'est le seul message qui apparemment fonctionne (les caresses s'arrêtent), il vous évite de plus en plus car vous ne le comprenez pas et il redoute ces contacts qui finissent souvent mal, ou encore il longe les murs et devient peureux car il n'a aucun contrôle sur les évènements et cela l'inquiète (il est pris dans les bras sans prévenir, attrapé au vol quand il passe près de vous ...).

Peut-on rendre son chat plus câlin ?

Si par là vous entendez le transformer complètement et le forcer à aimer quelque chose qu'il ne recherche pas, sûrement pas. Si votre chat n'est pas un grand tactile, il vous faut l'accepter et le respecter, il ne deviendra jamais le chat-chien dont vous rêviez.

Par contre, en adaptant votre comportement, vous pouvez amener votre chat à apprécier un peu plus les contacts et à venir plus facilement vous voir. Le secret est plutôt simple : plus vous laisserez votre chat tranquille et plus il viendra vers vous ! Vous trouvez cela paradoxal ? Pas si sûr ! En arrêtant d'aller "envahir" votre chat avec des caresses à tous moments de la journée, vous le rassurez : il maîtrise à nouveau son environnement, peut se reposer tranquillement et se déplacer librement sans risquer de se faire "attraper" pour un bisou forcé. Apprenez également à mieux "lire" les signaux que vous envoie votre chat, et cessez de le toucher à la moindre petite alerte. Ainsi, si votre chat se sent mieux compris, il viendra plus volontiers à votre contact, qui ne se terminera plus en bagarre ou en fuite.

Globalement, moins vous irez voir votre chat et plus il viendra vers vous. De même, lorsque vous avez envie de le caresser, proposez lui un contact plutôt que de lui imposer : s'il n'en a pas envie à ce moment là, tant pis. Moins vous le forcerez et plus il viendra spontanément vers vous. Les contacts prendront alors une toute autre saveur car ils seront réellement partagés.

Pourquoi les chats vont toujours vers les personnes qui ne les aiment pas ?

Ce soir, vous recevez des amis à dîner. L'un d'eux n'apprécie pas du tout les chats. Tout le monde arrive et s'installe bruyamment sur le canapé pour l'apéro. Le chat pointe le bout de son nez. Tout le monde l'appelle, le caresse, il est vraiment trop mignon ... Minou s'installe alors dans un coin de la pièce, observe tout ce petit monde et finit par venir flairer LA personne qui n'aime pas les chats. Celle-ci, un peu mal à l'aise, ne bouge pas trop et ne tente pas de le toucher. Bizarrement et à son grand désarroi, c'est auprès d'elle que le chat passera une grande partie de la soirée ... Avec un peu de chance, il viendra même s'installer sur ses genoux pour une petite sieste !

C'est une situation très courante. Au premier abord, on peut effectivement trouver curieux que le chat se dirige vers la seule personne qui ne lui porte pas d'intérêt. Mais en y regardant de plus près, c'est pourtant, aux yeux de l'animal, la moins envahissante, la moins imprévisible, celle avec qui, finalement, les contacts seront sûrement les plus agréables car ils seront réellement choisis et non subis. C'est également celle à côté de laquelle on peut s'installer sans être tripoté en permanence ! En fin de compte, c'est peut-être la personne la plus intéressante et celle qui inspire le plus confiance ... Une fois mieux renseigné sur les besoins réels de l'animal et ses comportements, cette situation apparaît tout à fait logique et en dit long sur les efforts à fournir afin de mettre en place une relation harmonieuse avec son chat ...

L'histoire de Typhon

En parcourant les pages de ce site, vous avez sûrement aperçu mon chat, Typhon. C'est un chat très particulier qui n'a pas eu des conditions de développement idéales. N'étant pas comportementaliste à l'époque, j'ai fait beaucoup d'erreurs avec lui durant sa jeunesse. C'est un chat particulièrement sensible et très réactif qui tolère très mal les contacts depuis tout petit.

Mon premier chat étant un vrai pot de colle, j'ai eu beaucoup de mal à comprendre que Typhon ne le soit pas et pendant les premières années, je n'ai cessé, sans même m'en rendre compte, d'envahir mon chat. Un petite caresse en passant, un petit bisou par-ci, un tour dans les bras par-là et encore une petite caresse ... Typhon s'est très vite mis à mordre dès qu'on le touchait, ses autres signaux n'étant pas bien compris. Il mordait même les invités qui tendait la main vers lui, pour ne pas être touché. S'il venait s'installer à côté de moi sur le canapé (jamais sur les genoux, il n'aime pas cela, pas plus que d'être pris dans les bras), je le caressait aussitôt et il s'en allait toujours très vite. Ayant compris qu'il ne pouvait se poser à proximité sans être caressé, il ne venait plus et les caresses, même lorsqu'il venait les chercher se terminaient toujours par une morsure. Typhon était sous tension, et j'étais une propriétaire frustrée ...

Je suis ensuite devenue comportementaliste et, comprenant mieux mon chat, j'ai changé complètement mon comportement avec lui. Cela n'a pas été facile et a pris beaucoup de temps. Nombre de nos caresses sont des réflexes que l'on ne voit même pas arriver ! A force de travail et d'efforts, j'ai réussi à ne plus aller le voir et à le laisser tranquille. Aujourd'hui, Typhon s'est transformé : il vient me voir de nombreuses fois dans la journée pour se faire caresser, passe ses soirées collé contre moi dans le canapé, dors toute la nuit à mes côtés et vient dès que je l'appelle. Il ne mord plus du tout, j'ai appris à reconnaître les signaux de mon chat. Il se laisse maintenant caresser par les invités et il lui arrive même de venir s'installer sur mes genoux (ne pas le toucher est alors toujours très dur !). Depuis peu, il m'est possible de le prendre dans les bras pour une courte durée et les séances de brossage sont devenues des parties de ronron.

Cela aura pris du temps, mais le jeu en valait la chandelle : les caresses sont bien plus agréables lorsque l'animal y prend plaisir. Mon chat me fait à nouveau confiance et je partage de merveilleux moments avec lui, moments que je n'aurais pas connu si je n'avais pas changé de comportement ...


Copyright © 2014. Tous droits réservés.Lien vers le site chien
Ajouter ce site à vos favoris